Avertir le modérateur

05/02/2010

Une France pas très catholique...

 

Le monde politique français représente actuellement la plus belle image du déclin de notre Nation...

Exit, la France des Lumières ... Bonjour, celle des coups fourrés, des trahisons, des ambitions malsaines, de l'incompétence triomphante et de la morgue prétentieuse...

 

freche.jpgQuel plus sinistre exemple que celui de cette affaire Frêche... Les gens « normaux » restent confondus devant cet univers d'hypocrisie politico-médiatique...

Je n'ai pas, c'est le moins que l'on puisse dire, la moindre sympathie pour les personnages de Frêche et de Fabius... Le premier est intelligent mais ses manières sont odieuses, faites de provocations, d'entourloupes, de clientélisme forcené, de mégalomanie, et d'avidité de pouvoir à en devenir dangereux, l'autre, le bourgeois cossu, replet et méprisant qui parle des pauvres comme d'autres de leurs dernières vacances à Me-e-e-e-egève.... et qui voudrait nous faire oublier sa légèreté coupable dans l'affaire du sang contaminé et son comportement lorsqu'en qualité de ministre, il méprisait tant les syndicats ouvriers...

Mais comment qualifier l'inertie ahurissante du Parti Socialiste lorsque Frêche traitait les harkis de sous-hommes ou accusait l'équipe de France de foot d'engager trop de noirs, ou encore lorsqu'il bloquait les subventions régionales de tous ceux qui ne mettaient pas genou à terre devant lui ?.... Certes, après les très fortes pressions de la base, on a fini, longtemps après les faits, par l'exclure du parti ... enfin, l'exclure théoriquement seulement puisque continuant à faire liste commune avec lui...

Il avait fallu presque violer la direction du parti pour qu'au moins, elle agisse symboliquement...

Que penser alors maintenant de tout ce battage politico-médiatique autour de sa déclaration nettement moins sujette à caution sur Fabius qui « ne serait pas très catholique »...  On a vu alors un bataillon de vierges effarouchées du PS qui se sont aussitôt écriées, faisant mine d'attribuer au propos une évidente connotation affreusement antisémite...

Je ne peux croire à la sincérité de cette émotion soigneusement médiatisée face à cette expression populaire de la langue française qui remonte à la nuit des temps et dont le sens est évidemment dénué de la moindre connotation religieuse ou raciste,

...ou alors  interdisons nous d'acheter des religieuses chez le pâtissier, de consommer des champignons « tête de nègre », d'écouter le « téléphone arabe », de jouer au « ping-pong », d'élever un chien afghan, un chat siamois ou de manger une « salade russe ». Ne parlons plus de Pablo ou de Rachid, mais de X et de Y... Ne parlons plus de cheveux crépus mais de circonvolutions capillaires...

...et de France des Lumières qui a pété les fusibles !!!

Mais où étaient donc ces vierges effarouchées lorsque Frêche dérapait sur les Harkis qualifiés de sous-hommes, ce qui était ignoble vis-à-vis de ces serviteurs de la France que nous avons trahis plusieurs fois...  Donc, pour le PS, ce qui est grave pour tous ne l'est pas pour eux, mais ce qui est dérisoire pour tous est un affreux crime pour eux. Comprenne qui pourra !

soumaré.jpgL'émotion socialiste serait-elle à géométrie variable ?... A-t-on les sangs en ébullition pour la paille en ignorant la poutre, comme dans cet autre exemple récent où Francis Delattre, maire de droite de Franconvillle, connu pour son franc-parler, déclara, devant un parterre de responsables politiques de droite, en faisant référence à la toute nouvelle -et inconnue- jeune tête de liste socialiste locale, Ali Soumaré :   «...au début, j'ai cru que c'était un joueur de l'équipe réserve du PSG.  Mais en réalité, il est premier secrétaire de la section de Villiers-le-Bel. Ça change tout ! ». Là, pour madame Aubry, il y a un affreux crime raciste... Je comprends que pour un fan de l'O.M., le nom de P.S.G. soit une insulte, mais...

Plus personne ne doute que l'on tente, à gauche, à travers ces faits et du débat sur l'identité nationale, de remettre en selle le Front National pour casser la cohésion de la droite et lui faire perdre les élections. Rappelons-nous que Mr Mitterrand avait, à cet effet, réanimé un Front National moribond à la seule fin de gagner les élections contre une droite en ordre dispersé, sans que les électeurs comprennent la supercherie... Il est vrai qu'à l'époque, on qualifiait la droite française comme la plus bête d'Europe, maladie qui semble, actuellement, être en phase de rechute. On a déjà une forte fièvre et une fébrilité irritante de ministres et de députés. Ils passent à nouveau beaucoup de temps à se contester entre eux. Ils n'ont toujours pas compris qu'un équipage en révolte ne peut que conduire le navire au naufrage... Si c'est leur choix, alors qu'ils le disent à leurs électeurs !..

 

Aujourd'hui donc, on ne se bat plus pour des idées concrètes pour le bien de la France, mais juste pour le pouvoir personnel avec les prébendes qui s'y rattachent... On ne propose pas une solution réaliste, on cherche juste à déstabiliser l'adversaire. Alors le résultat est inévitable. Le monde entier avance en s'efforçant sans cesse de s'adapter à cette évolution inéluctable, tandis que la France discute du sexe des anges et ergote sur les solutions qui marchaient dans le passé.

C'est un symptôme grave de la déliquescence d'un pays lorsque les MOTS remplacent les IDEES...

Hélas, il n'est pas le seul à nous entraîner dans ce déclin de la France, il suffit pour cela, de lire la presse nationale et régionale ainsi que -et surtout- les commentaires de ses lecteurs...

A ce sujet, Internet a été un fantastique accélérateur, à la fois de la bêtise affichée, de l'ignorance, du sectarisme et de la prétention ... Plus personne n'essaie de comprendre, car il sait déjà...

Sur TOUS les sujets, on joue sur les mots, on guette le lapsus, on s'autorise à penser... Lors des interview, l'invité peut difficilement s'expliquer car le journaliste n'écoute que lui-même, seule la question est intéressante, le début de la réponse étant déjà interrompu par la question suivante... Le journaliste télé affiche ouvertement sa volonté de piéger son invité, de le harceler jusqu'à le conduire à prononcer un mot malheureux, que l'on va ensuite sortir de son contexte... Dans la plupart des cas, une interview prend la forme de : "Untel a dit récemment ça de vous, que répondez-vous ?...". On cherche avant tout le conflit. Le détail d'un projet n'intéresse personne et les journalistes n'assument pas le moins du monde la noble tâche d'informer de la réalité objective des faits, se contentant généralement de supputations infondées, déformées, voire simplement lues et amplifiées, tirées d'un journal concurrent (exemple du faux charnier de Timisoara)...

baudis.jpgRappelons nous cette interview télévisée de Mr Baudis, ancien maire de Toulouse, dans la fameuse affaire Allègre. Il TRANSPIRAIT face au journaliste... donc Mr Baudis était forcément COUPABLE d'actes de barbarie sur mineures et d'assassinat de prostituées !!!!  Tout le monde le disait sous cape, salissant avec délectation une personnalité locale, parce que de droite, mais personne ne s'est excusé, par la suite lorsque tout le monde a réalisé que l'affaire avait été montée de toute pièce par un adversaire local bien connu... de gauche. En fait, la rumeur avait été propagée à partir de propos incohérents de prostituées et d'un homosexuel manipulés et en mal de publicité, par des journalistes d'un torchon local, propriété d'un opposant, qui a de ce fait, vendu beaucoup de papier !!!

Quelqu'un s'est-il seulement intéressé aux dégâts que cette affaire avait fait au sein de sa propre famille, parmi ses amis qui ont été harcelés par des journalistes avides d'informations croustillantes, et qui ont préféré rompre avec Dominique Baudis que des journalistes indignes avaient conduit en ENFER...

Mais notre presse se complait TOUJOURS dans tout ce qui pourrait conduire à de grandes manchettes, même quand les faits sont mineurs... Tout y passe... la vaccination, la neige qui bloque les routes, l'affaire clearstream, le débat sur l'identité nationale qui se trouve résumé par les journalistes en un slogan « chasse aux étrangers », Haïti où l'on n'en fait pas assez ou au contraire on en fait trop,... Tout est bon pour créer la polémique et cela profite à tout le monde, les partis politiques, les magistrats, les avocats, les syndicats... mais la France, on s'en FOUT TOTALEMENT !  Vive la pagaille !... Et même si notre pays s'effondre économiquement ou devient la risée de l'étranger, cela fera encore du papier à vendre.

gergorin_lahoud.jpgPrenons l'exemple de cette affaire Clearstream. Voilà une PETITE affaire en terme pénal qui, sous la pression de la Presse, est devenue l'affaire du siècle. Elle l'est, à certains égards, puisque c'est une première où l'on voit les journalistes s'acharner hypocritement contre une seule des victimes et parler avec beaucoup de complaisance des personnes soupçonnées ou condamnées... Jusque là, on refusait au Chef de l'Etat d'avoir des droits supérieurs aux simples citoyens mais cette fois, on exige qu'il en ait moins, notamment celle de se constituer, comme tous les autres, partie civile...

Je rappelle que dans cette affaire, on a voulu nuire, à égalité, à 41 personnes ou entités qui se sont portées partie civile :

Liste exacte des parties civiles :

Dominique Ambiel (ancien conseiller de Jean-Pierre Raffarin),

Nadhmi Auchi (intermédiaire dans les ventes d'armes et de pétrole),

Société Barbier Frinault Associés (filiale du cabinet d'audit disparu Arthur Andersen, employeur de Florian Bourges, l'auditeur accusé du vol des listings),

Dominique Baudis (député européen, ancien président du CSA),

Fabien Baussard (homme d'affaire),

Pierre Charron (conseiller en communication proche de Nicolas Sarkozy),

Jean-Pierre Chevènement (ancien ministre, PS puis MDC),

Alain Chouet (ancien patron du service de renseignement de sécurité de la DGSE),

Société Clearstream (chambre de compensation),

Hughes de Lasteyrie du Saillant (homme d'affaire). Après son décès, sa plainte a été reprise par sa famille, Etienne, Laure et Valentine de Lasteyrie du Saillant.

Alain de Wulf (ancien conseiller du président d'EADS),

Philippe Delmas (ancien dirigeant d'Airbus, a déposé la première plainte),

Société EADS,

Odile Jacob et les éditions Odile Jacob,

Laurent Fabius (ancien Premier ministre, PS),

Gilbert Flam (magistrat, un temps détaché à la DGSE),

Jacques Franquet (préfet, ancien patron de la Police judiciaire), et qui a été un temps mon patron.

Patrick Gaubert (homme politique, UMP),

Alain et Laure Geniteau (administrateur judiciaire, adversaire de Jean-Luc Lagardère),

Alain Gomez (ancien PDG de Thomson),

François Gontier (homme d'affaires),

Philippe Guglielmi (ancien Grand maître du Grand orient de France),

Alain Guilloux (avocat fiscaliste),

Jean-François Henin (ancien proche d'Alain Gomez, aujourd'hui patron de Maurel et Prom),

Brice Hortefeux (ministre de l'Intérieur),

Alexandre Jevakhoff (conseiller de Michèle Alliot-Marie),

Georges Kiejman (avocat, ancien ministre),

Alain Madelin (ancien ministre),

Jean-Charles Marchiani (préfet, homme politique, ancien de la DGSE),

Pierre Martinez (ancien directeur de la sécurité de Thomson, proche d'Alain Gomez),

Jean-Jacques Martini (ancien policier de la DST),

Charles Pasqua (ancien ministre),

Pierre Pasqua (fils du précédent),

Edwy Plenel (journaliste),

Nicolas Sarkozy,

Bernard Squarcini (préfet, patron de la DCRI),

Dominique Strauss-Kahn (directeur général du FMI).

 

Lisez bien les journaux et vous constaterez que l'histoire ne retiendra que le procès du Président Sarkozy... Drôle de conception de la déontologie de la presse... Ce dérapage journalistique à eu un effet désastreux sur l'opinion publique qui ne sait pas toujours trier le bon grain de l'ivraie. Comme on le faisait dans l'univers soviétique, un mensonge ressassé à longueur de journée, de semaine, de mois et d'année finit toujours par devenir une vérité incontestée.

Voici ce qu'on lisait dans les journaux au prononcé du premier jugement :

"Désaveu", "revers", "claque", "camouflet", "coup de semonce". C'est par ce florilège que la presse nationale souligne vendredi 29 janvier 2010 la sanction infligée par les juges au chef de l'Etat avec la relaxe de Dominique de Villepin dont l'horizon s'éclaircit pour 2012. (Le Figaro)

On annonce clairement que c'est la victime qui est sanctionnée... Quelle est donc cette presse qui félicite si souvent le délinquant et conspue sa victime ?..

Les commentaires des lecteurs ont aussitôt amplifié ce lynchage ainsi que les exemples suivants le montrent (sans correction) :

nico26  sur Libération

Honte et honte !   Honte au chef d'Etat crapuleux et menteur, honte a se gouvernement de magouilleurs, honte a cette république bafouer, honte à c'est 19 millions d'irresponsables qu'ils ont votaient comme des moutons tondus, voilà se que j'ai a dire...  La réalité!     Les conneries c'est votre gourous qui en fait et qui en dit et que vous soutenez, tous simplement. Il faut voir la réalité en face. Il a échoué tous simplement il faut qui quitte les fonctions de chef d'Etat.

PS : je casserai du Sarkozy temps qui sera chef d'Etat, c mon droit.     Vendredi 29 janvier

 

taist  sur Libération

je me marre !!!     que le nain à talonnettes se méfie car il pourrait bien se retrouver en face de la justice après 2012 ! il doit bien y avoir 2 ou 3 affaires le concernant dont on ne sait rien pour l'instant qui pourrait bien sortir après son éviction de 2012 ! Vendredi 29 janvier

xman  sur Libération

Citoyens !     Il est peut-être temps (à mi-mandat) d'exgiger une pétition sur la démition ou non de ce paria qui occupe par (grossière erreur évidente) la fonction de chef d'état (dictateur)...

Vendredi 29 janvier à 13h59

 

La technique d'intoxication sournoise à dose quotidienne conduit à ce type de reflexe pavlovien qui ensuite s'apparente à une paranoïa...

Certes, les rédacteurs de ces commentaires ne paraissent pas être de fins lettrés ni des analystes politiques très convaincants, mais voilà l'impact qu'une presse sans conscience peut entraîner sur les esprits de Français moyens... et sur les électeurs chez qui on a volontairement inoculé le virus du soupçon perpétuel... Il parait que..., il n'y a pas de fumée sans feu..., les électeurs de droite ne sont pas de bons citoyens..., une élection peut toujours être remise en cause dès le lendemain..., on arrive même à faire penser qu'une minorité est majoritaire !!! Un Président élu par une majorité de Français n'aurait été élu en fait que par une poignée d'irresponsables, ce qui le disqualifie, forcément !...

Pas un seul quotidien ne se prive de titres racoleurs à la une, pour des faits généralement démentis plus loin, flous, voire des supputations plus qu'hasardeuses en page intérieure... Pourtant, les lecteurs veulent connaître les faits et les enjeux et non pas les névroses de quelques journalistes en mal de copie et qui, faute de déontologie, fabriquent des scoops de toute pièce...

On en est arrivé à laisser son micro trainer dans de simples conversations amicales où fusent des plaisanteries, pas toujours très fines comme c'est le cas entre amis proches, et on en fait une diffusion mondiale en sortant la phrase de son contexte. Ce n'est pas de l'information, mais de l'INTOX, c'est uniquement la volonté de nuire pour se faire un nom dans le milieu de la presse. Ceux qui croient faire leur travail d'information en fouillant les poubelles se trompent de cible, car c'est la France qu'ils blessent. Cette affaire concernant Monsieur Brice Hortefeux qui plaisantait avec un militant maghrébin en est un exemple. Lorsque ce militant a voulu rétablir la vérité sur cette pseudo-insulte raciste fabriquée de toute pièce par un journaliste d'un grand quotidien national, il a aussitôt reçu des menaces physiques ! Sa photo a même été diffusée avec le canon d'une arme sur la tempe !

Tout le monde n'a pas le talent d'un Pierre Péan et même d'un Edwy Plenel dont la compétence me parait, hélas, trop masquée par une agressivité qui finit par lui nuire et le marginaliser...

Il est tellement facile de dire NON à tout ce que font les autres, sans jamais proposer quelque chose de réaliste, calculé, faisable, basé sur un effort réellement partagé. On se contente de dire :  « Prenons tout aux uns (ceux qui s'engagent et bossent) et donnons tout aux autres (ceux qui attendent seulement de recevoir) ». Incitons soigneusement les Français à tout attendre de l'Etat, donc des autres, et ainsi, nous aurons un magnifique peuple d'assistés, mais SURTOUT UNE MASSE D'ELECTEURS CAPTIFS. Il ne restera plus qu'à interdire, comme en Iran, en Chine ou à Cuba, les partis autres que gouvernementaux, et nous l'aurons enfin, ce régime chéri par nos petits Staline en culotte courte façon Besancenot : LE TOTALITARISME.

 

Chaque jour, nous constatons que notre justice elle-même se délite.

CRA Vincennes.jpgPrenons encore cet exemple du procès des incendiaires du Centre de Rétention Administrative de Vincennes survenu le 22 juin 2008. Pour bloquer le procès, les avocats de la défense ont exigé de visionner à l'audience les enregistrements vidéo de l'incendie. A cet effet, le tribunal a décidé de tenir neuf demi-journées d'audience supplémentaires. Aussitôt, les avocats dénoncent le caractère improvisé de l'organisation et du nouveau calendrier des débats, et estimant leurs droits bafoués, ils ont claqué la porte du procès et indiqué qu'ils ne comptaient pas, jusqu'à nouvel ordre, revenir participer aux débats. C'est donc en l'absence des prévenus et de leurs avocats que le tribunal a visionné les trente heures d'enregistrement des caméras de vidéosurveillance du CRA.  Mais, chut !... c'est défendu de critiquer un avocat dans notre pays, ou un magistrat, même lorsqu'il fait honte à la profession...

La réalité des faits délictueux n'intéresse plus personne. On ne juge plus qu'en fonction des erreurs de procédure, réelles ou fictives, à l'image de ces magistrats qui cassent des procédures d'excès de vitesse, parce que n'y figure pas le sens de déclenchement d'un radar FIXE (des fois qu'il aurait fait une fugue ?)... permettant à de nombreux fous du volant de continuer à mettre en danger les autres usagers... au même titre que le feu rouge n'est jamais tout-à-fait rouge ... peut-être un peu rose ??? En tout cas, le compte en banque des avocats spécialisés en délits routiers n'est pas près de passer au rouge, car selon leurs propres confrères, ils sont les mieux payés de la profession.

Le résultat ?... actuellement on considère que 70% des procédures de suspension de permis de conduire sont cassées, taux de loin le plus important d'échec de procédures en France... Faut-il penser que les auteurs n'ont pas commis de faute ?... certainement pas, car ces dossiers sont rejetés pour des considérations de simple paperasserie. On trouve comme raisons acceptées comme valables par les Juges : 1/refus total de reconnaître les faits et de payer l'amende ; 2/L'agent verbalisateur n'aurait pas informé, verbalement, d'un éventuel retrait de points de permis...ce qui est invérifiable après coup évidemment... ; 3/ Ils n'auraient pas reçu le courrier les informant de la perte de ces points...

...mais les faits dangereux, personne ne s'en préoccupe, ce qui fait actuellement, des Français, les conducteurs réputés les plus dangereux et accidentogènes d'Europe !...

On oublie le sang, mais pas la virgule dans nos Palais de Justice. Comment alors s'étonner que les citoyens respectueux des autres ne fassent plus confiance aux magistrats...

Le problème, hélas, ne s'arrête pas là. Les Français ne peuvent plus faire confiance aux informations contradictoires qui leur parviennent constamment. Jadis, on pouvait encore faire confiance à deux ou trois grands quotidiens nationaux, mais ceux-ci ont à leur tour sombré dans la compétition du scoop à tout prix et du sensationnalisme. La machine s'est emballée et les vrais journalistes -à l'ancienne- doivent souffrir, je n'en doute pas, de ce naufrage.

La fiabilité des sources n'est même plus vérifiée et l'info circule et s'amplifie de quotidien en quotidien, jusqu'à devenir un monstre... Qu'on se rappelle tous de Timisoara...

Mais il y a aujourd'hui des Timisoara chaque jour, partout dans le monde.

chavez.jpgJ'ai été particulièrement surpris de lire, tout récemment, des commentaires de lecteurs d'un grand quotidien français qui mettaient en cause l'armée américaine dans le déclenchement du séisme en Haïti. Il s'agissait d'une bombe sismique jetée près des côtes de cette ile dans le but de l'envahir... Plusieurs journaux avaient répercuté ce scoop fantastique, sans en vérifier les sources. J'ai donc fait quelques recherches pour comprendre le cheminement de cette intox. J'ai pu constater que l'information qui avait fait le tour des chancelleries émanait notamment d'un organe de presse dit non-aligné, « le réseau Voltaire » qui prétend rassembler des agences de presse et des journaux d'Amérique latine, d'Europe et du monde arabe. Celui-ci avait simplement repris un communiqué de Vive TV, sur le site du Ministère de l'Information du Venezuela de Ugo Chavez (homme fiable et anti américain s'il en est !), repris par Russia Today. Le comble c'est que Ugo Chavez prétendait que l'info émanait de l'armée russe et la Russie affirmait que le Président Chavez en était l'auteur...

Voilà une info qu'elle est bonne !!!... et la manipulation a bien marché puisque des lecteurs français ont protesté contre cette action monstrueuse des américains qui voulaient envahir Haïti et qui avaient pré-positionné des navires de guerre tout près des côtes !

Voilà comment, par le passé, on a conduit des peuples à la guerre... La vérité historique n'est qu'une matière molle qui fait qu'en France, Napoléon est un grand homme, mais qu'à Londres, il n'est qu'un monstre...

Certains journalistes français seraient-ils devenus de simples faiseurs de mayonnaise ?... A partir de faits simples et inertes, on mélange tout vivement pour en décupler le volume...

La polémique du débat sur la nationalité française en est un exemple frappant d'agitation pour mettre en difficulté l'Etat. On mélange tout sciemment, pour affaiblir la droite en amenant les électeurs écoeurés à reporter leurs voix sur le Front National... Le Pen devrait adresser un chèque de remerciement au Parti Socialiste, puisque c'est ce dernier qui le sauve à chaque fois du naufrage...

Je vais donc, à cet effet, vous raconter ma situation personnelle. Je m'en excuse par avance car ma personne n'a aucun intérêt, mais je veux montrer ou se situe la plupart du temps le problème, que les journalistes n'évoquent JAMAIS. Je veux parler du mauvais comportement de « petits » fonctionnaires, qui, pour des raisons diverses, bloquent le système, avec les encouragements de leurs syndicats, en particulier sur ce dossier de la nationalité et de la délivrance de documents d'identité.

J'ai pu remonter mon arbre généalogique jusqu'en 1600 dans un petit village de Bourgogne. Je suis né de Père et Mère Français, sur une terre française. Je suis un ancien combattant français (3 ans et demi en zone combattante), titulaire d'une pension militaire française.  Policier français à partir de 1964, dont 8 années rattachées à une ambassade française à l'étranger. J'ai eu la surprise, au moment de mon départ en retraite de me voir refuser ma pension de retraite si je ne justifiais pas, par la voie d'un tribunal, ma nationalité française. Il était temps de se poser la question après 40 années à être payé en qualité de fonctionnaire français. J'ai même pu constater, à ce moment, à l'Etat Civil que mon épouse était mariée avec moi, mais que j'étais moi-même toujours célibataire !!!!

...et pourtant, je n'ai pas remis en cause un Président de la République, je n'ai pas demandé sa démission, je n'ai pas organisé de manifestation, parce que je savais qu'en France, les choses ne fonctionnent pas aussi simplement. La séparation des pouvoirs entre législatif, exécutif et judiciaire que l'on nous enseigne dans les facultés n'est qu'une vue de l'esprit, car on y oublie deux autres pouvoirs autrement plus importants : LES MEDIAS et LA FONCTION PUBLIQUE.

Aucun règlement, aucune loi ne seront appliqués dans notre pays si les fonctionnaires ont décidé de trainer les pieds en fonction, généralement , d'instructions syndicales. Dans beaucoup d'autres pays, on appellerait cela du sabotage ....on France, on dit « droit syndical ». Même les Magistrats décident de leur propre chef de ne pas appliquer certaines lois. J'ai été plusieurs fois en butte avec des magistrats qui me déclaraient fermement qu'il était inutile de leur présenter certaines affaires, PARCE QU'ILS REFUSAIENT D'APPLIQUER la loi concernant ces faits. Cela concernait généralement des textes sur les violences sur la voie publique et la législation sur les étrangers.

Que l'on me présente un seul texte disant qu'un magistrat a le pouvoir de refuser une loi. S'il le fait, il se place Hors la Loi, ce qui est un comble, mais c'est sans danger puisqu'il ne peut être puni que par ses pairs, dans un des corps les plus corporatistes de France.

justice.jpgTout le débat sur la suppression des Juges d'Instruction tourne autour de ce problème. Cette fonction n'existe nulle part dans le monde développé, car elle est dangereuse pour les libertés lorsqu'elle n'est pas soumise à une hiérarchie autre qu'interne. On ne peut laisser perdurer un tel pouvoir sans une tutelle sûre et efficace qui puisse bloquer les débordements que l'on a pu connaître ces dernières années, que cette tutelle soit gouvernementale ou parlementaire. Les affaires traitées au niveau des Procureurs, donc par des magistrats sous tutelle du ministre de la justice n'ont pas fait apparaître plus de dérives que dans le cas des Juges d'Instruction. Mais au moins, les dérives pouvaient être stoppées... L'affaire d'Outreau n'aurait pas connu ce désastre aussi longtemps !

En réalité, tous ces débats sont pipés par quelques phrases maladroites sur des vérités non vérifiées voire contestées, mais qui deviennent des certitudes, parce que reprises avec quelques ajouts à chaque fois par une presse à l'affut de scoops à bon marché...

Prenons quelques exemples :

Les services de santé s'étonnent du nombre anormalement élevé d'IVG en France par rapport au reste de l'Europe. En fait, beaucoup de spécialistes évoquent les nombreux articles de presse dans ces vingt dernières années sur les dangers jamais confirmés de la pilule ou d'autres méthodes contraceptives, à tel point que les Françaises ont hésité à s'engager dans cette voie de prévention, les conduisant au risque bien plus grave de l'avortement, effectué en France, à l'étranger ou dans une clandestinité particulièrement dangereuse...

A447.jpgConcernant le drame du vol d'Air-France A447 au milieu de l'Atlantique, un journaliste a mis en cause les sondes Pitot qui détectent la vitesse de l'avion, parce qu'un message automatique indiquait des vitesses aléatoires de cet avion. L'information a aussitôt fait le tour du monde. On a même fabriqué odieusement une fausse vidéo prétendument prise pendant la chute, diffusée sur plusieurs télévisions du monde. La mise en cause de ces sondes comme cause unique de l'accident est devenue une telle certitude, alors qu'on n'a même pas retrouvé les boites noires, que les familles des victimes s'offusquent et manifestent leur colère parce que le Bureau Enquêtes Accidents ne peut toujours pas se prononcer sur la cause  REELLE de l'accident et ne désigne pas, par avance, Airbus à la vindicte populaire mondiale. Même si demain, on récupère ces boites noires et que l'on découvre une autre cause, tout le monde criera au complot de Mr Sarkozy pour protéger Airbus. Le mal est fait dans l'opinion publique, la vérité très aléatoire sans le moindre élément probant de ce journaliste est maintenant gravée dans le marbre. La panne des sondes Pitot est-elle la cause ou la conséquence... Des spécialistes affirment pourtant qu'une voiture peut voir son compteur de vitesse tomber en panne sans pour cela partir impérativement dans le fossé. Au-delà des automatismes, il y a toujours un homme pour prendre le contrôle de l'appareil. Nous savons bien sûr que beaucoup de pilotes ont signalé de graves négligences de certains de leurs collègues, tel ce cas de ce gros porteur américain qui a dépassé son escale de 150 km, parce que les pilotes discutaient entre eux... Alors, imaginons ce que serait la situation d'un simple car de tourisme si le conducteur se permettait une telle légèreté... mais lui n'a pas de pilote automatique, il est contraint d'être vigilent à chaque seconde, bien que son salaire soit dix fois moindre, avec parfois presque autant de passagers...

antennes-relais.jpgUn autre cas concerne le battage médiatique sans la moindre valeur scientifique sur le supposé danger des antennes-relais de téléphone portable. On a bloqué de nombreux chantiers au titre du principe de précaution, on a fait diminuer la puissance des émissions, ce qui conduit au paradoxe d'augmenter très fortement la puissance du téléphone près de l'oreille humaine, l'exposant beaucoup plus gravement, tout près du cerveau, aux effets supposés des micro-ondes incriminées.

Mais en fait, la quasi-totalité des études de ces dix dernières années met en évidence... que rien ne permet de supposer une quelconque dangerosité de l'usage de ce téléphone. Seules deux enquêtes parlent d'incertitude, et seules ces deux enquêtes sont citées dans la presse, bien qu'émanant de non-vrais spécialistes de la question.

Dangereux, les portables ?... Il faut interdire, MEME SI ON NE SAIT PAS POURQUOI... et pourtant...

alzheimer.jpgLes ondes à hautes fréquences émises par les portables, bien loin d'être nocives, seraient bénéfiques pour la mémoire ! Elles pourraient même protéger contre la maladie d'Alzheimer. C'est la conclusion étonnante à laquelle sont parvenus les meilleurs chercheurs américains de cette terrible maladie neuro-dégénérative, qui démontre par ailleurs que ces ondes ont bien un effet physiologique significatif.

Non seulement les rongeurs  exposés n'ont pas développé de tumeurs au cerveau, mais ils ont été protégés contre la démence. Les souris exposées dès le début de leur âge adulte et prédestinées à développer la maladie d'Alzheimer ont conservé des capacités cognitives normales. Les souris normales ont vu leur mémoire s'améliorer et passer au-dessus de la moyenne. Quant aux souris déjà âgées et touchées par la maladie, elles ont vu celle-ci régresser. Presque trop beau pour être vrai... Cette nouvelle voie de recherche passionne déjà la communauté scientifique...

Mais en France, PAS BON LES ONDES ! nous on est meilleurs, ON SAIT !!!  PAS LA PEINE DE CHERCHER !..

Tout le reste est à l'avenant...

On ne veut pas de voile intégral... mais on ne veut pas de loi pour l'empêcher...

Martine Aubry veut un jour la retraite retardée à 62 ans, puis le lendemain revient en arrière, à 60 ans, pendant que son collègue socialiste espagnol qui ose affronter le problème veut porter cette retraite à 67 ans... Il ya socialiste et socialiste !...  Je rappelle que notre système de retraite avait été calculé pour un âge de 65 ans et pour une espérance de vie de 63,6 ans pour les hommes et de 69,3 pour les femmes... Qu'on m'explique ce mystère de la multiplication des pains qu'on n'avait pas su reproduire depuis 2000 ans !...

Qu'on m'explique pourquoi cet âge de départ est de 50 ans pour les roulants de la SNCF (où tout est automatisé), 65 ans pour un médecin, et sans limite pour un conducteur de bus scolaire (on en trouve ayant atteint 80 ans), sauf visite médicale annuelle obligatoire. Pourquoi une telle pagaille ?... Est-ce plus épuisant de surveiller un cadran que de conduire des enfants sur une route verglacée ?

Pourquoi nos voisins, sans doute moins démagogiques, ont-ils des départs plus tardifs ? - 65 ans en Allemagne avec augmentation programmée jusqu'à 67 ans, 65 ans en Angleterre, Portugal, Finlande, Suède, Irlande, Luxembourg, la palme revenant au Danemark, pays si souvent montré en exemple de socialisme : 67 ans actuellement...

Décidément, nous, on est toujours les plus malins... pas besoin de se soigner puisqu'on est en parfaite santé... les médicaments, c'est pour les autres !!! on est immortels !...

Mais bien d'autres sujets attestent la sorte de paranoïa qui s'est emparée des Français...

Les pêcheurs de thon de Méditerranée menacent le gouvernement si l'on ne retire pas l'interdiction programmée de cette pêche... et les écologistes et Greenpeace menacent  à leur tour si on la retire...

Les enseignants refusent la présence de policiers formés et dotés de pouvoirs légaux à l'entrée des collèges, mais réclament pour ces contrôles du personnel éducatif qui ne sera ni formé ni compétent en matière d'interpellation et de fouille... Bavure physique ou juridique garantie... Le ridicule de la demande des enseignants est d'autant plus grand que le problème des violences trouve son origine A L'EXTERIEUR DES ETABLISSEMENTS, souvent en liaison avec des phénomènes de bandes de quartier ou de trafic de stupéfiants que seules la Police et la Gendarmerie ont la capacité de traiter... On constate aujourd'hui que, dans certaines classes de 25 élèves, on trouve parfois un enseignant et son assistant, soit deux adultes,  là où par le passé, il y avait 1 enseignant pour 40 élèves... Les enseignants qui, depuis 1968, ont refusé TOUTES LES REFORMES DE DROITE COMME DE GAUCHE, ont été à l'origine de dégâts considérables sur la voie publique dans les manifestations étudiantes et lycéennes dont ils étaient les promoteurs cachés, sont totalement incapables de gérer les problèmes qu'ils se sont eux-mêmes créés.

Quel intérêt y-a-t-il à affecter des surveillants supplémentaires puisqu'à chaque incident, ils opposent un droit de retrait et cessent d'enseigner à titre de protestation... Pourquoi du personnel supplémentaire pour une administration qui détient le record de France d'absentéisme et de jours de repos, et qui a le plus mauvais résultat éducatif d'Europe, à budget constant...

seisme.jpgLe drame d'Haïti et des enfants orphelins a été aussi l'occasion de constater l'irresponsabilité de certains de nos concitoyens, qui pourtant étaient persuadés d'agir par humanité. Rappelons-nous la triste affaire de l'Arche de Zoé et la tentative de « vendre, de fait » des enfants en France, sans même vérifier qu'ils n'avaient plus de famille... Les sommes en jeu étaient considérables sans rapport avec les frais réels... et pourtant certaines victimes ont continué à défendre ceux qui les avaient trompés...

Cela n'a pas servi de leçon car, alors que les dégâts considérables du séisme ont conduit à l'éparpillement sans contrôle des petits orphelins dans l'affolement général, les futurs parents adoptifs français sont allés manifester leur colère devant le ministère « PARCE QUE LA FRANCE LES EMPECHAIENT DE SAUVER CES PETITS ENFANTS »... Ils prétendaient que c'était la France qui bloquait les dossiers... Evidemment pour eux, les autorités haïtiennes n'avaient pas leur mot à dire, les juges haïtiens n'avaient qu'à balayer les décombre de leur Palais de Justice...

orphelin haiti.jpgIl n'y avait qu'à prendre, d'autorité, les enfants éparpillés dans les rues, pour les ramener en France, sans contrôler la réalité de leur abandon puisque ces enfants n'étaient pas en situation de décliner leur identité et leurs surveillants étaient souvent sous les décombres... Une secte américaine a d'ailleurs fait cela pour les ramener aux USA via la république voisine... Or, ces enfants enlevés n'étaient pas orphelins, mais avaient une famille proche qui les cherchait... Ces généreux humanitaires sont aujourd'hui incarcérés... mais sommes-nous totalement blancs dans cette affaire ?... puisque nous voulions faire la même chose si le gouvernement français ne s'y était pas opposé et conseillé d'attendre de retrouver tous les documents à Port au Prince et de n'agir qu'après le feu vert des autorités locales... Ou voulions-nous VOLER des enfants à leurs familles qui avaient déjà beaucoup souffert ?...

Voilà quelques exemples de la paranoïa qui s'est emparée des Français et qui fait qu'on nous aime de moins en moins à l'étranger. Dans les conversations sur l'opinion que l'on a des Français, se retrouvent toujours les mots de « prétentieux, impolis et agressifs ».

Mais je me demande bien pourquoi j'écris cela, puisque je sais que cela n'intéresse personne...

Est-ce bien utile de continuer ?...

toupie.jpg

 

Allen

 

 

 

 

 

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu