Avertir le modérateur

22/05/2008

La Démocratie Totalitaire...

Connaissez-vous les dernières blagues à la mode en France :


Les instits font grève pour le bien de nos enfants...

les cheminots bloquent les trains pour le bien des usagers...

les médecins dépassent leurs tarifs pour améliorer la santé des Français...

les syndicats n'ont qu'un seul but, la défense des salariés et de l'outil de travail...

les éléphants du PS n'ont aucune autre ambition que leur dévouement pour le bien-être des citoyens...

les dirigeants de Droit au Logement logent des SDF dans leurs propres domiciles de haut standing...

les associations d'aide à l'immigration clandestine ne sont pas un rouage important de la traite des êtres humains et ne leur ont JAMAIS fourni de faux papier...

les mariages blancs sont tous des mariages d'amour...

les pharmaciens ne donnent JAMAIS d'aspirine sans au préalable conseiller sur les dosages, risques et incompatibilités...

En fait, ce qui se cache derrière tout cela, c'est l'esprit de MONOPOLE si cher aux Français et qui n'est, ni plus ni moins, qu'une vision marxisante de notre société. On ne veut pas faire l'effort d'être meilleurs, et donc, on empêche que ceux qui ont fait cet effort viennent perturber notre petite médiocrité...

Le monopole, c'est le refus de toute concurrence...  un gâteau réservé, pas question de le partager, même avec meilleur que soi ou moins cher ... Monopole de la boucle locale du téléphone, monopole de fait de l'électricité, monopole des pharmacies, monopole des notaires ...

...et pourtant, l'exemple du fournisseur d'accès internet FREE est l'image même de ce que l'on peut faire en brisant un monopole, malgré des obstacles de l'Etat.  France Télécom, confortablement installé dans son monopole, sans aucune nécessité de faire des efforts, géré de fait par ses syndicats marxisants, maintenait notre pays dans un moyen âge informatique, mais à des coûts prohibitifs. Il a suffit d'un trublion, FREE, pour donner un coup de fouet à l'ensemble de la toile mondiale en proposant un prix modique unique et une inventivité qui a fait l'admiration dans le monde entier : une freebox que tout le monde cherche à imiter, téléphone gratuit dans de très nombreux pays, pack télévision gratuit, interactivité télé-ordinateur, esprit communautaire des adhérents... qui n'étaient plus des cochons de payants, mais des partenaires qui participaient bénévolement à une aventure unique au monde.
Après plusieurs années prouvant l'absurdité de ce monopole de France Télécom, cette entreprise persiste, jour après jour, dans ses manoeuvres pour fausser la concurrence, et ce, malgré les plus fortes amendes jamais imposées en France à ce jour par l'ARCEP, le gendarme des télécommunications. Même dans le déploiement de la fibre optique, cette entreprise continue de tout faire pour gêner la concurrence...

Rappelez-vous l'image tant raillée de France Télécom, monopole s'il en est.. Un type en haut du poteau et dix au sol qui transmettent les ordres et les conseils !... Maintenant, c'est pire car avec le même effectif, ils sous-traitent avec le privé...

...Mais c'est pareil pour les enseignants fonctionnaires qui font tout pour empêcher l'enseignement privé (souvent plus efficace) de se développer ... ils osent affirmer être les seuls au monde à détenir la science pédagogique... mais leur rare formation continue se passe toujours pendant l'année scolaire, car ils ne sauraient se passer de leurs si longues vacances  auxquelles les autres fonctionnaires ne sauraient prétendre... ils manquent en classe pendant ces stages, mais bien sûr, c'est pour le bien de leurs élèves !...et je ne parle pas de la fameuse autant que fumeuse journée de concertation pédagogique (à domicile - école close !) toutes les 3 semaines... même en maternelle !

La liste serait interminable, dans l'abus de défense des droits acquis :
...les avocats qui ne veulent pas lâcher les divorces (lucratifs !) aux notaires...
...les grutiers portuaires fonctionnaires qui préfèrent saborder les ports français plutôt que d'accepter la concurrence des grutiers privés beaucoup plus performants...


Ce sont d'ailleurs toujours ceux qui parlent le plus d'EGALITE qui sont aussi ceux qui veulent être devant les autres...

547962433.jpgVoyez l'exemple des pêcheurs qui exigent, par des actes très souvent violents (Parlement de Rennes incendié, par exemple), qu'on cède à leurs exigences, mais qui ont toujours refusé toute adaptation aux nécessités du moment. Ils font penser à des fumeurs qui sont devenus cancéreux et qui s'en prennent à leurs médecins qui ont osé annoncer qu'ils avaient le cancer... Donc, il faut que l'Etat DECIDE qu'ils n'avaient plus le cancer !...

En effet, nos pêcheurs français, forts d'un carburant détaxé, n'ont fait aucun effort de modernisation de leur flotte (les chalutiers français sont parmi les plus gros consommateurs de carburant !), à la différence de la plupart de leurs collègues étrangers. Le pire maintenant, c'est que, non seulement leur carburant est totalement détaxé, mais en plus ils exigent que les contribuables leur paient une partie du prix de ce gazole détaxé !... Chaque litre de gazole acheté au prix de revient leur rapportera, en plus, de l'argent !... Tous les autres Français sont donc COCUFIES par nos pêcheurs, qui refusent par la violence de s'adapter, comme à l'Etranger, aux difficultés du moment , comme ils ont refusé, pour le problème de surpêche, tout conseil et toutes les injonctions européennes. Ce n'est pas le poisson qui disparaît, ce sont bien sûr les "crétins" de l'IFREMER qui n'y connaissent rien !... Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre !...

Raymond Aron opposait jadis la Démocratie et le Totalitarisme. Il n'imaginait pas que la Gauche Française et les syndicats parviendrait à unifier ces deux concepts que l'on croyait incompatibles...

C'est vrai que le droit de grève existe dans notre constitution. Mais DROIT ne signifiera jamais OBLIGATION !.. et le droit au travail est tout aussi garanti. La constitution protège AU MEME NIVEAU le gréviste et le non-gréviste... Hélas, nos magistrats français ont oublié de relire la constitution de notre République et ils assimilent trop souvent les piquets de grève musclés, les chaînes et cadenas aux portes d'entrée et le sabotage de l"outil de travail à une joyeuse kermesse. Et lorsqu'ils osent appliquer la loi, ce sont les Préfets qui refusent de fournir les moyens de faire cesser ces actes contraires à notre constitution... Il faut dire que très souvent des leaders de la gauche (constitutionnelle ???) sont présents sur ces barrages !...

Pourtant, aujourd'hui, en France, les syndicats et les partis de gauche OBLIGENT de fait les Français à cesser le travail... par tous les moyens possibles, et même s'ils ne sont pas grévistes :

-Par des piquets de grève, interdisant l'accès aux non-grévistes. Par une jurisprudence d'un flou artistique évident, les faits ne sont 1870615220.jpgpunissables que si le piquet de grève est constitué d'une masse si compacte et si importante qu'elle empêche l'accès à l'établissement (Tribunal de grande instance de Lyon 31/10/78 et Cass. soc. 30/06/93).
Empêcher quelqu'un d'aller travailler ne serait donc pas punissable selon cette interprétation de la loi (de la lettre mais sûrement pas de l'esprit de la loi !) . Il faut que cet empêchement soit le fait d'un nombre important de personnes, ce chiffre étant laissé à la seule appréciation du juge. Alors, il pourrait suffire de 10, dans un tribunal, de 5000 dans un autre, voire 10.000 ailleurs ... c'est ce que l'on appelle l'égalité des citoyens devant la loi !...
Faut-il encore que les magistrats fassent leur boulot qui est d'appliquer les lois en dehors de toute considération d'opinion politique personnelle. Mon expérience professionnelle passée m'oblige à la circonspection. Qu'est-ce qui est le plus important ?... que la masse du piquet soit TRES importante numériquement ou que le non gréviste soit empêché DE FAIT de pénétrer sur son lieu de travail ?... Faut-il être un RAMBO aux muscles imposants pour avoir le droit de travailler en qualité de non gréviste ?...

-Par des intimidations au sein des entreprises et administrations, où le non-gréviste doit faire face à des brimades graves, voire à des détériorations (fréquentes) sur son véhicule ou ses affaires personnelles...ou encore comité d'accueil avec insultes, crachats et quolibets à l'entrée...voies de fait pourtant punissables par la loi... mais jamais punies.

-Par une impossibilité matérielle d'accéder à son emploi (blocage des voies de circulation, des transports...)

-Par mise en obligation de se placer en congé ou en repos afin d'assurer la garde de ses enfants qui sont soit refoulés des écoles de la République, soit privés de repas à la cantine... Il n'y a rien de plus odieux que de prendre un enfant en otage !... Vous remarquerez que c'est toujours le preneur d'otage qui affirme que c'est la faute des autres, parce qu'ils n'ont pas payé la rançon demandée. Même l'innocence de nos petits est aujourd'hui instrumentalisée par quelques enseignants méprisables et arrogants et des parents indignes qui se moquent des traumatismes qu'ils font subir à leurs enfants dans ces conflits qui les dépassent...

Nos syndicats français poussent même l'indécence suprême jusqu'à oser prétendre que s'ils font galérer les Français...C'EST POUR LEUR BIEN !...C'EST POUR LES DEFENDRE !...

Comme le dit dans son commentaire un lecteur d'un journal de gauche (NObs) :
"Imaginez si, pour cause de grève, par exemple, en milieu hospitalier, aux urgences notamment, on demandait aux accidentés de revenir le lendemain!................."  (...Ne repassez pas par la case "Départ".... rendez-vous directement à la case "Morgue" !... Vous avez tiré une carte "Malchance" !...)

Voilà comment on explose artificiellement le nombre de perturbations d'administrations et d'entreprises, en cumulant ensuite le nombre de grévistes avec celui de gens empêchés de travailler .

Voilà comment, au nom de la démocratie, on cherche à préparer le GRAND SOIR !...

Tous les moyens sont bons pour mettre à plat notre société. Même les pires, telle cette déclaration d'Olivier Besancenot rapportée dans le journal Libération du jeudi 17 janvier 2002:
"Nous sommes non seulement pour la légalisation du cannabis mais aussi pour la dépénalisation de l'usage des drogues dures ". Pourquoi pas l'appropriation du bien de voisin, ou de sa femme qui est plus jolie ?... On a bien, de fait, dans certaines banlieues très instrumentalisées à la fois par la gauche et par les islamistes, un DROIT AU VIOL de toute fille qui ne baisse pas les yeux !...

Oui, notre pays est aujourd'hui en danger, par la faute d'une armée d'imbéciles prétentieux et égoïstes que leur folie conduit à scier la branche sur laquelle ils sont assis...

Le monde était, il y a peu encore, extrêmement cloisonné entre des pays et des peuples qui s'ignoraient, se méprisaient et finissaient par se déchirer... Quelques hommes ont un jour ouvert la voie vers un monde nouveau où les gens se parlaient enfin, échangeaient, s'unissaient et apprenaient enfin à vivre ensemble dans une paix durable...

Inlassablement malgré tous les obstacles et sans jamais rechercher une gloire personnelle, des hommes tels Jean Monet, Adenauer, De Gaulle et d'autres se sont dévoués pendant des années pour construire brique après brique ce monde nouveau...

Que faisons nous aujourd'hui de cet héritage ? Nous le dilapidons jour après jour, à gauche par calcul et à droite par manque de courage... Les égoïsmes nationaux, les groupes de pression syndicaux, le lobbying sous toute ses formes, les monopoles divers ont fini par conduire ce rêve au cauchemar...

En criant Haro sur cette vision mondiale, nous nous positionnons hors du reste du monde qui avance...et nous finirons nous aussi par être des exclus  (la gauche trouvera le moyen de dire que c'est nous qui avons exclu le reste du monde !!!...comme pour les 35 heures qui ont détruit l'économie française puisque personne ne nous a suivi !).

Le résultat ne s'est pas fait attendre, puisque nous sommes aujourd'hui sur la pente d'un déclin inexorable... Nous ne contrôlons plus rien et le capitalisme pur et dur a le champ libre puisque nous ne sommes plus là pour agir...Nous n'avons plus aucun poids...

Regardez la situation en Afrique. Par l'hypocrisie des appels absurdes de la Gauche à la repentance de la France, par notre auto-critique incessante de la politique française dans les anciennes colonies, par l'ignorance de tous ceux qui parlent tout le temps et sans rien savoir d'une époque coloniale révolue et qu'ils n'ont pas connue eux mêmes, qui voient le mal partout alors que, et j'en suis un témoin vivant, à côté des fautes commises par quelques-uns, tant de belles choses ont aussi été accomplies par des Français hors du sol natal. Lorsqu'on voit des voyous partout, c'est qu'on doit en être un soi-même. 
Alors aujourd'hui notre pays s'éteint, petit à petit, en Afrique, mais je ne suis pas persuadé que c'est véritablement une chance pour l'Afrique, où nous avions noué, à travers tant d'années, souvent sur les mêmes bancs d'école, des amitiés vraies et sincères et le sentiment d'appartenir à cette grande communauté francophone, liée, comme me l'ont dit tant de mes amis africains, par un cordon ombilical incontestable... Même la racisme de quelques crétins indignes n'a pu effacer tous ces liens d'amitié et de vie commune.

Hélas, pour toute une intelligentsia française de gauche, on en est resté à la lecture de "Tintin au Congo"... C'est comme si, à 841745105.JPGl'étranger, on jugeait la France à la lecture des "Misérables" !... On ne vit que sur des clichés surannés savamment utilisés, et ainsi on peut mépriser sans mettre les pieds dans la boue et salir ses chaussures en croco...

Aujourd'hui donc, si les entreprises françaises continuent à être présentes en Afrique, bien qu'en nombre plus restreint, les Français eux-mêmes voient leurs effectifs se réduire fortement d'année en année, laissant le champ libre à une progression de l'islamisme radical et aussi à une véritable invasion chinoise qui cherche à s'emparer de tous les rouages économiques de ce continent. Aujourd'hui, dans toutes les villes et villages africains, on voit des chinois en très grand nombre et qui vivent en vase clos. Il ne sont pas là pour le développement de l'Afrique, mais bien pour y implanter de la main d'oeuvre chinoise dans des entreprises chinoises qui extraient ou fabriquent des produits pour les besoins chinois... Demain, c'est à Pékin qu'il faudra acheter l'uranium africain de nos centrale nucléaires...

Alors, que les donneurs de leçons d'aujourd'hui ne viennent pas pleurer demain parce qu'ils ne peuvent plus écouler leurs produits en Afrique ou ailleurs, que les entreprises ferment, que le chômage augmente et que le pouvoir d'achat baisse !...  Quand on sème le vent .....

Revenons maintenant sur l'exemple des ports maritimes français, et en particulier ceux de Marseille et du Havre. Ils étaient considérés, il y a encore quelques années parmi les plus grands ports d'Europe. L'augmentation continue du trafic maritime a conduit tous les ports du monde à s'adapter aux besoins de cette forte évolution...à l'exception de ceux de Marseille et du Havre dont les syndicats bloquent toute évolution, au moyen d'interminables grèves, exigeant de plus un véritable statut de fonctionnaire pour le personnel, avec un monopole exclusif, y compris pour l'embauche.

Le résultat ne s'est pas fait attendre...plus personne ne veut faire décharger ses navires dans ces deux ports, quitte à faire un long détour en Italie ou aux Pays-Bas... Le seul espoir qui reste actuellement pour ces deux ports, c'est une saturation des autres ports européens en raison de la trop forte activité, permettant que des miettes retombent sur Le Havre et Marseille.

Voilà aujourd'hui la seule ambition qui nous reste...les miettes....   Merci, les syndicats français....

On pourrait encore citer les liaisons maritimes avec la Corse, où les syndicats de la compagnie SNCM, faute d'être capables d'être aussi efficaces que leurs concurrents étrangers, se contentent d'exiger, en plus des subventions, le monopole des liaisons avec la Corse. On a même été jusqu'à exiger que le personnel soit EXCLUSIVEMENT recruté parmi les Corses !.. Résultat, une compagnie maritime sous perfusion continuelle, une hémorragie perpétuelle du sang des contribuables, éternelles vaches à lait...compagnie qui finira inéluctablement par disparaître après un immense gâchis financier...

Dans le domaine du lobbying, les enseignants français ont depuis longtemps été à la pointe du combat, c'est bien connu... Après avoir beaucoup donné dans l'anticléricalisme, puis dans le marxisme, dans l'antimilitarisme, les voilà aujourd'hui englués dans l'anti-réformisme...les seules bonnes réformes ne pouvant émaner que d'enseignants... Le problème, c'est qu'il y a presque autant d'idées différentes sur l'école que d'enseignants...

La seule grande réforme réussie par la gauche (loi d'orientation sur l'éducation n°89-486 du 10 juillet 1989- Ministre : Jospin) a consisté , en fait, à changer l'appellation d'Instituteur pour celle de Professeur des Ecoles.  C'est plus une réforme de l'ego que celle de l'école !...Mais même là, les professeurs en titre se déclarèrent opposés à voir leur titre de professeur attribué à une catégorie inférieure. A part cela, toutes les tentatives de réforme de l'école ou de l'enseignement, qu'elles émanent de la droite ou de la gauche, ont été systématiquement rejetées.

Comme on a dit que la guerre était une chose trop importante pour la laisser entre les mains des militaires, on peut aujourd'hui dire sans guère se tromper que les enseignants sont les moins à même de réformer l'école et les programmes d'enseignement. Ils l'ont prouvé !...

J'ai retrouvé un texte écrit par un groupe de normaliens de Grenoble qui citaient avec humour l'évolution d'un problème simple de mathématiques. Ils se moquaient ainsi d'un groupe d'enseignants "de très haut niveau" qui planchaient sur une réforme de l'enseignement. Ce texte, évidemment outrancier, date un peu, mais il est tellement significatif de l'évolution de notre école et de son déclin que je ne peux résister au plaisir de le citer, en notant bien qu'il émane du monde éducatif :

Enseignement 1960 : un paysan vend un sac de pommes de terre pour 100F. Ses frais de production s'élèvent aux 4/5 du prix de vente. Quel est son bénéfice ?

Enseignement Traditionnel 1970 : un paysan vend un sac de pommes de terre pour 100F. Ses frais de production s'élèvent aux 4/5 du prix de vente, c'est-à-dire 80F. Quel est son bénéfice ?

Enseignement math moderne 1970 : un paysan échange un ensemble P de pommes de terre contre un ensemble M de pièces de monnaies. Le cardinal de l'ensemble M est égal à 100 et chaque élément p E M vaut 1F. Dessine 100 gros points représentant les éléments de l'ensemble M. L'ensemble F des frais de production comprend 20 gros points de moins que l'ensemble M. Représente l'ensemble F comme un sous ensemble de l'ensemble M et donne la réponse à la question suivante : quel est le cardinal de l'ensemble B des bénéfices ? (à dessiner en rouge).1996317425.jpg

Enseignement rénové 1980 : un agriculteur vend un sac de pommes de terre pour 100F. Les frais de production s'élèvent à 80F et le bénéfice est de 20F.
Devoir : souligne les mots "pommes de terre" et discutes-en avec ton voisin.


Enseignement réformé 1990 : un peizan kapitalist privilégié sanrichi injustement de 20F sur un sac de patat, analiz le tekst et recherche les fote de contenu de gramère, d'ortografe, de ponctuassion et ensuite di se que tu pense de set maniaire de s'enrichir.

               (document Alliance Française Toulouse Midi-Pyrénées - janvier 93 - N° 29)

Alors, d'après vous, est-ce bien sage de leur confier nos enfants ?.. Regardez donc le texte des commentaires sur vos journaux internet émanant d'enseignants...vous serez sidérés par le style, l'orthographe et la hauteur de pensée de ceux qui prétendent être les seuls détenteurs du savoir !... Vous y retrouverez souvent la même qualité que dans le dernier énoncé ci-dessus !...

...et sur le fond des réformes faites par les enseignants eux-mêmes ?... Ils se battent même entre eux sur la méthode globale ou syllabique...
 
En sport, le ballon n'est plus qu'un référent bondissant !... et ne pensez-vous pas que les termes "sujets, verbes, compléments", délaissés depuis 1995 pour "des connecteurs temporels", des "déterminants" , "groupe nominal" et autres terminologies prétentieuses émanant d'enseignants perturbés (et n'ayant certainement jamais été devant des élèves !) étaient plus facilement assimilables par nos chères têtes blondes.

Peut818589063.jpg-être tient-on là la clef du problème de l'analphabétisme grandissant des adolescents français. Dans le cadre de l'immigration choisie, importons vite des enseignants africains, canadiens, belges, ouzbeks... et même chinois, car l'encéphalite FSUForme ne les a pas encore atteints !...                        
                      Les nôtres sont déjà en phase terminale, hélas...


                                                                  Allen





 

17:22 Publié dans Blog | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu