Avertir le modérateur

15/04/2008

Si tous les cons volaient ...

Si tous les cons volaient, les embouteillages seraient rares sur les routes de France !...


Pardon pour cette image, mais je veux , par là, manifester mon mépris pour tous ceux qui, en France, se prennent pour le nombril du Monde....

Si les Français disent blanc, alors le monde doit devenir blanc.... Continuons donc à attendre que le monde se plie au moindre de nos caprices d'enfants gâtés et irresponsables....et bientôt, nous ferons équipe avec le Zimbabwe et ses 100.000% d'inflation et un dictateur qui se proclame de gauche en affamant le peuple...

Enfin, quand je dis "les Français", je veux bien sûr parler de cette minorité de Français qui affirment que leurs idées sont majoritaires !!!

Regardez-donc cette histoire de RIGUEUR dans la gestion de notre pays.... Le mot "RIGUEUR" est aujourd'hui un mot cochon, un mot qu'on ne peut prononcer qu'en rougissant, a l'égal de "pornographie" ou de "pédophilie", et en éloignant les enfants !..
 
Donc, être vertueux, c'est pouvoir jeter l'argent par les fenêtres... cela fera plaisir aux contribuables de gauche qui sont tellement heureux de payer de plus en plus d'impôts dans un pays qui s'appauvrit chaque année un peu plus... Vous vous souvenez des problèmes de calcul que des instits sadiques nous posaient concernant des bassins qu'on remplissait mais qui avaient des fuites... Ils sont au pouvoir maintenant, ces instits ?... D'ailleurs les statistiques le montrent, moins il y a d'élèves par classe, et plus le niveau des élèves français baisse par rapport au reste de l'Europe. La France se situe aujourd'hui dans l'éducation très en dessous de la moyenne européenne malgré un des budgets les plus élevés !... Alors, ou bien les élèves français s'abêtissent ou bien l'incompétence des enseignants grandit ou encore travailler, c'est trop dur ?... On a le choix, mais les Français ont compris que plus on donne d'argent et moins cela fonctionne !.. la conscience professionnelle ne s'achète pas ... et la rigueur est une vertu . CQFD.

Quoique l'on affirme le contraire, il existe en France une majorité silencieuse, composée d'hommes et de femmes ni de gauche, ni de droite, ni du centre, qui ne se prétendent pas plus intelligents que les autres, mais qui ont perdu toute confiance dans la classe politique de droite comme de gauche qui leur ment effrontément depuis tant d'années. Ces Français ne veulent plus du dogmatisme de tout bord qui les conduit à l'effondrement inéluctable du pays... et ils ne veulent plus, non plus, de ces apparatchiks qui n'ont d'autre but que de durer.

Surtout quand on gratte un peu le passé, et qu'on se souvient.....

Prenons par exemple le cas du grand commandeur du PS : Mr Mitterrand. Sympathisant du colonel François de la Rocque, il adhère aux Volontaires nationaux, organisation de jeunesse des Croix-de-feu en 1934, plus à droite que l'extrême droite d'aujourd'hui !. Le 1er février 1935, François Mitterrand participe à la manifestation de l'Action française contre les médecins étrangers autorisés à exercer en France, aux cris de « La France aux Français » (plus connu sous le nom de manifestation contre « l'invasion métèque »). Sa participation à cette manifestation fut attestée par deux photographies, publiées dans Les Camelots du Roi de Maurice Pujo, où François Mitterrand apparaît face à un cordon de policiers.
Durant l'hiver 1936, François Mitterrand participe à des manifestations contre le professeur de droit public Gaston Jèze. Ces manifestations, qui durent de janvier à mars 1936, à l'instigation de la droite nationaliste et de l'Action française, demandent la démission de Gaston Jèze, pour le fait qu'il avait accepté d'être le conseiller d'Hailé Sélassié, négus d'Éthiopie, chassé d'Addis-Abeba par les troupes mussoliniennes. L'idole Mitterrandienne d'alors avait pour nom Mussolini !...et la Francisque pétainiste était une juste récompense.
Alors ?... socialiste, Mitterrand ?... quelle grosse blague.... Si un pacte avec Satan lui avait permis de devenir Calife à la place du Calife, il se serait sûrement laisser pousser des cornes... Le pacte avec ses anciens ennemis et la trahison d'avec ses idées d'avant lui ont permis de réaliser son rêve....

Autre point chaud : l'Afghanistan :
On s'offusque, à gauche, la main sur le coeur, de la décision de notre actuel Président d'envoyer des renforts en Afghanistan sans le feu vert du Parlement, procédure annoncée (totalement à tort) comme anticonstitutionnelle. Donc, motion de censure...La gauche préfère donc un geste de solidarité avec Al Qaida, et on espère que tous les autres pays du monde qui agissent contre Ben Laden assureront notre protection sans que l'on ait à nous mouiller nous-même... C'est ça, le sens des responsabilités.

Je me prononcerai plus loin sur le bien-fondé de cette décision d'intervention mais, avec un tout petit peu de mémoire, les Français se souviennent....
Pour ma part, je viens de visionner la Conférence de presse de M.Mitterrand du 15/09/1990 ( archive film INA) pour le premier conflit en Irak. Le Président déclarait :
"Sur le plan militaire, nous avons décidé l'envoi d'une brigade aéroterrestre composée de 3 régiments en Arabie Saoudite: 1 régiment d'hélicoptères de combat dont 48 hélicoptères et 1 100 hommes d'équipage, 1 régiment blindé de 48 chars AMX 10 et d'autres moyens de transports, 1 régiment d'infanterie composé de 5 compagnies disposant de moyens anti-chars et une compagnie du génie à quoi s'ajouteront une trentaine d'avions de combat émanant de l'armée de l'air chargés de la reconnaissance, de l'attaque et de la défense. Cela représente un peu plus de 4 000 hommes. D'autre part des dispositions sont prises pour qu'à tout moment nous puissions décider entre le Clémenceau et le Foch d'un ensemble de transports de moyens aériens selon les circonstances. Voilà pour l'essentiel. ".
Cet envoi de troupe était effectué à la demande de Mr BUSH père !...
Aucune autorisation n'avait été sollicitée auprès du Parlement. D'ailleurs, le général De Gaulle avait imposé ce mode de décision rapide lors de la constitution de la 5eme république, pour éviter de voir à nouveau comme en 1940 les guerres intestines des parlementaires paralyser les décisions militaires lors de conflits.

L'attitude de Mr Mitterrand n'avait alors offusqué aucun socialiste, et pourtant jean-louis Bianco, aujourd'hui, déplore que "Nicolas Sarkozy prend les choses à l'envers. Il décide et ensuite, il fait semblant de nous consulter. C'est absolument méprisant". Ah !...la mémoire courte !...

Mais Mrs Jospin, Fabius, Hollande, Lang et autres devraient se cacher au fond de leurs petits souliers si l'on évoque le génocide au RWANDA. Cette fois, Mr Mitterrand a très largement franchi la ligne jaune et sali l'honneur de la France par ses amitiés douteuses, ce qui, hélas, figurera un jour sur les livres d"histoire comme une page sombre de l'histoire de France. Je ne citerai que cet extrait paru le 6 décembre 1990, dans la revue rwandaise "Kangura" (« Réveillez-le ») n° 6, un périodique extrémiste proche des génocidaires, qui publie les « 10 commandements du Hutu» :

"Par conséquent est traître tout Muhutu qui épouse une Umututsikazi, qui fait d'une Umututsikazi sa concubine, qui fait d'une Umututsikazi sa secrétaire ou  sa protégée.
Tout Muhutu doit savoir que tout Mututsi est malhonnête dans les affaires. Il ne vise que la suprématie de son ethnie.
Par conséquent, est traître tout Muhutu :
    * qui fait alliance avec les Batutsi dans les affaires;
    * qui investit son argent ou l'argent de l'Etat dans une entreprise d'un Mututsi;
    * qui accorde aux Batutsi des faveurs dans les affaires (l'octroi des licences d'importation, des prêts bancaires, des parcelles de construction, des marchés publics ...)
Aucun militaire ne doit épouser une Mututsikazi.
Les Bahutu doivent cesser d'avoir pitié des Batutsi."

Ce texte qui aurait fait la joie d'un certain Hitler était publié en français avec une photo du président Mitterrand accompagnée du sous-titre : «Un véritable ami du Rwanda. C'est dans le malheur que les véritables amis se découvrent.».
...Tiens, Mr Hollande, où êtes-vous ?....

Où sont donc passés ces grands démocrates donneurs de leçon ?... Mr Jack Lang, par exemple, qui,  alors qu'il dansait dans une boite de nuit d'Abidjan le dernier week-end de mars 2008 en compagnie du Président Gbagbo et de sa fille, a déclaré à cette occasion : " Mr Gbagbo est un vrai homme de gauche qui a le sens de la solidarité". Drôle d'homme de gauche qui est fortement soupçonné d'avoir fait exécuter de nombreux ivoiriens par ses commandos de la mort, et qui a achevé son mandat présidentiel en 2005 et qui empêche depuis cette date, malgré toutes les injonctions onusiennes, d'organiser de nouvelles élections qui sont repoussées d'année en année.... C'est donc ça, un démocrate, Mr Lang ?... OK, alors Mr Fidel Castro est un grand démocrate puisque Mme Danièle Mitterrand lui témoigne une amitié indéfectible et lui a fait l'honneur de fréquentes visites privées...

Ah, démocratie...démocratie, combien de dictateurs ont juré en ton nom !...

Grattez donc le passé de nos hommes politiques les plus connus ou les plus agissants comme donneurs de leçons et vous serez sidérés par leur versatilité et l'inconstance de leur philosophie politique... Voulez-vous quelques exemples ? Juste pour le plaisir, en voici un petit échantillon :

FABIUS : À la suite de l’échec du projet de réforme de l’éducation mise en œuvre par Alain Savary, François Mitterrand décide de changer de Premier ministre, et remplace Pierre Mauroy par Laurent Fabius le 17 juillet 1984 à ce poste. À 37 ans, il est le plus jeune Premier ministre de la République. Arrivé dans une situation de crise, il poursuit la « politique de la rigueur » afin de maîtriser la dette de l’État et l’inflation. En conséquence, le Parti communiste refuse de participer à son gouvernement.
Son passage à l’Hôtel Matignon est aussi marqué par deux scandales retentissants :
   *Le scandale de l’affaire du sang contaminé...Laurent Fabius avait alors dénoncé un complot mené par une « droite haineuse » la même selon lui qui s'en était pris avant-guerre à Roger Salengro, à Léon Blum et à Jean Zay.
  * Dans la nuit du 10 juillet 1985, le Rainbow Warrior, bateau de Greenpeace, est dynamité par une équipe de la DGSE et un photographe trouve la mort. L’affaire du Rainbow Warrior éclate et les autorités de Nouvelle-Zélande protestent. L’enquête pour homicide met en cause les services secrets français, et le ministre de la Défense Charles Hernu qui les avait couverts. Le 22 du même mois, Laurent Fabius indique n'avoir jamais été informé de l’opération par Charles Hernu. Après une enquête rapide, il reconnaît officiellement la responsabilité de la DGSE et de la France dans l’attentat. Charles Hernu démissionne le 20 septembre 1985, mais pas Mr Fabius. Il ne savait rien, le pauvre premier ministre !...

MELENCHON jean-luc : Leader du mouvement lycéen lors de mai 68 dans sa ville de Lons-le-Saunier. Après les évènements de 1968, Jean-Luc Mélenchon rejoint le courant trotskiste OCI (Organisation communiste internationaliste, d'obédience lambertiste) . De 1972 à 1975, il devient le dirigeant de l'OCI à Besançon et y joue un rôle important. Donc, un grand démocrate, comme Trotski son idole...

MOSCOVICI Pierre : Appartient à la Ligue Communiste Révolutionnaire, la LCR d’Alain Krivine, (que des démocrates !)  jusqu'en 1984 , qu'il quitte pour le PS.

JOSPIN : Issu d'une famille de gauche, mais rebuté par le stalinisme et la politique coloniale de la SFIO, il rejoint le mouvement trotskiste au début de 1965. Il militera d'ailleurs à l'UNEF contre la guerre d'Algérie. Sous l'influence d'un ami éducateur, Michel Lautrec , il fait partie du groupe Lambert, Organisation communiste internationaliste (OCI), où il milite sous le pseudonyme de Michel, en hommage à son initiateur.  Après le congrès d'Épinay, il est chargé, par l'OCI, du noyautage du Parti socialiste. Il rencontre régulièrement Pierre Lambert ou d'autres responsables de l'OCI. Averti, Mr Mitterrand annonce qu'il le fera rentrer dans le rang... alors, noyautage ou ver dans le fruit ?...

Tous ces enfants du Maoïsme et du Trotskisme devraient se faire plus modestes en matière de gestion économique au vu de la réussite brillante des deux derniers pays adeptes de ce système : Cuba et la Corée du Nord...(La Chine, elle, n'est plus qu'une dictature puisque qu'on y découvre des milliardaires !...). C'est plutôt à leur front que le rouge devrait s'afficher... Au moins, s'ils avaient utilisé leur ancien carnet d'adresse pour demander à la guérilla marxiste narcotrafiquée de Bolivie de relâcher Mme Bétancourt et au Président chinois de prier pour le Dalaï Lama....

Dominique Strauss-Kahn quant à lui était très lié, ce qui était tout à fait son droit, avec Denis Kessler, vice-président du CNPF (devenu Medef) et a été vice-président du Cercle de l’Industrie aux côtés de Louis Schweitzer et Vincent Bolloré. Curieusement, depuis qu'il est à la tête du FMI, ses positions changent radicalement en ce qui concerne les contrats de travail, la mobilité et surtout il réclame plus de souplesse d'embauche pour les entreprises.  Certains, à  gauche, l'ont déjà reclassé à la droite du Patronat...Que de couleuvres il avait du avaler lorsqu'il appartenait à l'appareil du PS...

EMMANUELLI Henri :
    * Mis en examen le 14 septembre 1992 en tant que trésorier du PS dans l'affaire Urba, Henri Emmanuelli a été condamné ès qualité pour complicité de trafic d'influences, le 16 décembre 1997, à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques. De nombreuses entreprises ont déposé leur bilan, n'ayant plus accès aux marchés publics si elles ne payaient pas Urba Technic pour des études bidons autant que farfelues... Certaines entreprises ont été rachetées par...des amis politiquement corrects au franc symbolique. Que les curieux relisent le rapport de la commission parlementaire qui a été rendu public à l'époque et ils seront écoeurés !... En effet, la commission d'enquête parlementaire dirigée par Mr Montebourg (PS) a constaté de très nombreuses irrégularités et escroqueries au niveau des Tribunaux de Commerce, tel celui de Mont-de-Marsan (Landes) ou il a même fallu employer la force publique pour faire comparaître les juges consulaires qui refusaient de se présenter... Le maillage de la corruption était solide à cette époque dans le département de Mr Emmanuelli où l'on a été jusqu'à organiser de faux contrôles de l'URSSAF contre les entreprises qui ne se soumettaient pas aux exigences d'Urba (j'ai plaidé et gagné en appel à PAU une de ces affaires...entraînant la condamnation de l'URSSAF pour faux en écriture mais le Président de la Cour d'Appel ayant rendu la décision a été muté, curieusement, dans la semaine, dans le Nord de la France...)...

    * Mis en examen le 15 octobre 1998 dans le cadre de l'affaire Destrade de financement illégal du Parti Socialiste, il a été relaxé, le juge ayant prononcé un non-lieu le concernant. Rappelons cette affaire Destrade : 29 août 1995 : M. Destrade adresse une lettre au juge d'instruction. Dans ce courrier, il s'accuse d'avoir mis en place, avec l'accord du trésorier du PS, Henri Emmanuelli, un financement du parti par le biais de sommes versées par les entreprises de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Promodes). Contre toute attente, mais faut-il s'en étonner à cette époque où la magouille financière était devenue un sport national, cette affaire aboutit à un non-lieu et seul Mr Destrade est condamné, à une peine plus faible que prévue, parce que, soudainement, il a avoué ce qu'on voulait qu'il avoue...

   Mais aujourd'hui, Mr Emmanuelli a retrouvé une virginité immaculée et une conscience pure, malgré la ruine de nombreuses entreprises et les licenciements consécutifs alors qu'on continue à insulter Mr Alain Juppé à qui on reproche d'être un simple fusible pour seulement 6 emplois dits fictifs qui n'étaient même pas de son fait... Mais, suis-je bête !... bien sûr que Mr Juppé était gravement fautif : IL EST DE DROITE... et ça c'est affreux !...

Bref, arrêtons ce mauvais film, mais, de grâce, que ces donneurs de leçon aient la pudeur de se faire oublier et cessent de nuire à notre pays.

Rassurez-vous, la droite, elle aussi, a ses brebis égarées, mais au moins, elles sont discrètes et mettent beaucoup de temps à remonter à la surface. Je me souviens encore des menaces physiques que j'avais reçues à la suite d'un article que j'avais rédigé après l'assassinat de l'ancien secrétaire d'Etat Jean De Broglie, le 24 décembre 1976 et sur l'attitude du Ministre Michel Poniatowski de qui je dépendais comme fonctionnaire... Cet article avait été versé, sans mon autorisation, au dossier de la Haute Cour de Justice par le Parti Communiste (Maxime Kalinski)...et cela n'avait pas plu du tout !

Dans un tout autre ordre d'idée, il y a un autre point sur lequel je voudrais faire quelques observations : il s'agit de la situation d'Ingrid Betancourt.
Je regrette vivement le battage médiatique fait autour de sa personne et toutes les manifestations organisées en France. En effet, plus le retentissement de cette affaire grandit, et plus la valeur d'échange de l'otage grandit aussi. C'est un peu la loi de l'offre et de la demande. Plus l'otage parait avoir de la valeur, et plus le prix à payer devient exorbitant. Je reste persuadé que les gesticulations ailleurs qu'en Bolivie n'ont fait qu'augmenter le prix à payer. Si l'on était resté au niveau de la diplomatie secrète, peut-être Mme Betancourt serait aujourd'hui libre... Mais on a préféré pister et publier le moindre déplacement de négociateur, le moindre déplacement d'avion ou le pré-positionnement des services spéciaux français...faisant capoter bêtement à chaque fois le petit espoir que l'opération avait fait naître chez les négociateurs... Au fait, avez-vous entendu le silence assourdissant de nos marxistes patentés à l'adresse des FARC ou de nos maoistes affichés envers le successeur de Mao ?...

Mais gesticulation ne vaut pas action et l'émotion est toujours contraire à la raison... Elle est toujours sans effet dès lors que son sujet se situe hors de nos frontières...

Combien de manifestations n'y a-t-il pas eu contre le Général Franco sur le territoire français ?... et pour quel résultat autre que le mépris et une plus grande rigueur du dictateur ?... C'était en Espagne que les protestataires français auraient du manifester, pas en France...mais là, il fallait du courage !... C'est facile de jouer le matamore quand on est en sécurité !... Je me souviens même de ces Espagnols qui franchissaient la frontière pour venir manifester à Toulouse.... Pour quel résultat autre que la gène apportée aux automobilistes français et les cailloux jetés sur les policiers français, dont on peut se demander quelle était leur responsabilité dans ce dossier...

Qui peut prétendre croire vraiment que gèner le cheminement de la flamme olympique dans les rues de Paris allait mettre à genoux le dragon chinois ?... Si le ridicule tuait, le dépeuplement serait dramatique dans notre pays. Combien de Français connaissent de manière certaine les données du problème au Tibet autrement que par ce qu'ils ont lu dans une presse plus encline à l'émotionnel qu'à la relation stricte des faits...
 
Ce fut la même chose pour la guerre au Vietnam... Combien de vitrines cassées, de policiers français blessés pour un conflit dans lequel nous n'étions pas engagés... C'est au Vietnam ou aux USA qu'il fallait aller manifester... mais ça, c'était trop dangereux pour nos combattants embourgeoisés.... La deuxième guerre en Irak et les fausses armes de destruction massive ont entraîné les mêmes actions imbéciles en France. Les adeptes du "Retenez-moi ou je fais un malheur" ont maintes fois frappé, les jours ouvrables de 10 H à 12 H et de 15 H à 19 H avec trêve les week-end , jours fériés et périodes de vacances scolaires... Le combat contre la guerre, OK,  mais touchez pas à mes RTT, non mais...! Au fait, Mr BUSH a-t-il eu peur de nos manifestations ?... Les seuls punis furent les ouvriers d'entreprises françaises qui ne pouvaient plus exporter leurs marchandises !... Brillant résultat !!! les industriels américains avaient un concurrent de moins sur le marché... BRRRR !.. quelle punition !...

Après tout, c'est ce qui s'est passé à l'approche de la dernière guerre... Le Colonel De Gaulle réclamait une réforme de la stratégie : l'état-major ne doit pas, disait-il, se contenter d'une stratégie défensive derrière la ligne Maginot. Cependant, on ne l'écouta pas... Les pacifistes de l'époque souhaitaient même une alliance avec Hitler et l'abandon de la Tchécoslovaquie à l'appétit allemand...Et même Léon Blum manifesta sa vive hostilité pour les idées du colonel de Gaulle dans trois articles publiés par le Populaire, car il craignait qu'une armée française plus forte ne soit utilisée contre le peuple, notamment les grévistes. Résultat, une France sans défense et des millions de morts...mais une ligne Maginot intacte !... En fait, dans l'histoire des peuples, ce sont très souvent les pacifistes qui portent la responsabilité du sang versé, du sang des faibles et des innocents que les Nations devraient protéger... Lors de cette dernière guerre, on a envoyé nos soldats au combat avec un équipement du siècle précédent face à une armée moderne et suréquipée qui nous envahissait et réquisitionnait nos terres ... Nos soldats sont morts au nom du pacifisme ... et des crétins qui les ont envoyés dans une boucherie en leur disant qu'ils seraient revenus dans leurs foyers une semaine plus tard... Ils savaient ça, de source sûre !

Pour l'Irak, la France a refusé de participer au deuxième conflit pour des raisons évidentes. Mais l'attitude des Français est moins compréhensible s'agissant de l'Afghanistan. A tout le moins, cela dénote de la part de ceux qui font l'opinion une méconnaissance des enjeux.
Actuellement le monde se trouve face à une des plus graves crise de l'Histoire, celle du terrorisme. C'est  la plus terrible lèpre à laquelle le monde est aujourd'hui confronté. Elle n'a plus, pour la première fois, une dimension humaine, mais métaphysique. Pour la première fois, des hommes acceptent de se faire exploser pour tuer le plus grand nombre d'hommes, de femmes et d'enfants. Jamais nous n'avions eu à faire face à cette situation, à l'exception des Kamikazes japonais, qui eux aussi avaient une dimension religieuse... Pour la première fois, l'ennemi peut arriver discrètement dans n'importe quel lieu du monde pour commettre son horreur... Pour la première fois, l'ennemi n'a pas de cible choisie pour sa responsabilité mais au contraire il choisit en priorité des innocents, voire son propre frère, simplement pour la peur que cela va faire régner partout... Ce qui compte, ce n'est plus une idéologie ou un territoire, c'est LA PEUR qui doit régner...

Nos systèmes de défense ont de tout temps été fondés sur le risque, pour l'adversaire, de se faire tuer en attaquant.... Aujourd'hui, on est désarmé lorsque l'ennemi a décidé, à l'avance, de mourir dans son action... Nous n'avons alors qu'une seule parade, empêcher les terroristes de pénétrer dans nos pays (contrôles stricts aux frontières mais protestations de la gauche), de refouler toutes les personnes dont l'attitude nous paraît porteuse de risques pour la sécurité des citoyens (centres de rétention et expulsions mais manifestations quotidiennes de la gauche pour empêcher ces expulsions), et action à l'extérieur, là où se forment les terroristes dans des camps d'entrainement inféodés à Al Qaida, c'est-à-dire l'Afghanistan et l'ouest du Pakistan. Cette intervention extérieure est de nature à traiter le risque pour les Français plus en profondeur et dans la durée, mais les campagnes et l'obstruction de politiciens incompétents à conduit les Français à douter de l'utilité  de l'opération.... Alors, c'est plus facile d'interpréter notre volonté d'action comme une soumission à Mr BUSH... Donc, toutes les nations qui interviennent, bien plus que nous en Afghanistan, ne sont que les toutous des USA... Donc le reste du monde a tort, et nous sommes une nouvelle fois les seuls à avoir raison... Notre fameux orgueil et notre arrogance que les autres pays nous reprochent... Que c'est dur d'être toujours les plus beaux...

Comment exiger le risque zéro et en même temps refuser toute solution pour y parvenir ?... Voter contre la guerre n'a jamais empêché la guerre.

Quelle sont les armes que la gauche nous propose aujourd'hui : il suffirait de nier le danger pour que le danger disparaisse  ?... Et si le danger se présente tout de même, on a le choix entre la posture outragée ou la collaboration assidue avec l'agresseur  ?...

Et chaque année, nos anciens combattants et gueules cassées se recueilleront en disant : "PLUS JAMAIS CA !..."

Et puisque nous sommes les champions du monde des donneurs de leçons sans risque, cela signifie que nous nous donnons bonne conscience en gesticulant, bien à l'abri et dans le confort, et ainsi, cela nous évite de nous engager réellement dans l'action efficace... Froussards, nous ?....mais non voyons...

Alors, pourquoi ne pas vociférer de Bastille à Nation pour dire "Al Qaïda, ça suffit...arrêtez le terrorisme !"...Vous verrez Oussama Ben Laden nous supplier aussitôt de ne pas lui faire de mal, et tous les réseaux dormants en Europe, et notamment en France, s'enfuir à tire d'aile...

En France, on a donc le sens de l'efficacité et de la clarté, c'est bien connu. On s'en donne les moyens, car on est un grand pays...

Et pour terminer sur une touche plus légère, je voudrais vous raconter une petite anecdote. Récemment j'ai eu à demander pour un ami artisan une clarification sur un texte du Code Général des Impôts. Après avoir consulté 4 agents du service des Impôts, j'ai obtenu 4 réponses totalement différentes. A chacun de réfléchir sur la clarté des textes qui règlementent la société française et qui permettent aussi de mieux comprendre la sclérose qui gagne notre pays . Voici un extrait de ce texte, et celui qui le trouve compréhensible a GAGNE !!!... Le ministre des finances lui vouera une reconnaissance éternelle...

Code général des impôts
Article 39 A
Modifié par Loi n°2006-1771 du 30 décembre 2006 - art. 79 (V) JORF 31 décembre 2006
...............
Par exception aux dispositions des deux premiers alinéas, lorsque, en application des dispositions du sixième alinéa de l'article 1679 quinquies, un redevable réduit le montant du solde de taxe professionnelle du montant du dégrèvement attendu du plafonnement de la taxe professionnelle due au titre de la même année, le montant de la cotisation de taxe professionnelle déductible du bénéfice net est réduit dans les mêmes proportions. Corrélativement, le montant du dégrèvement ainsi déduit ne constitue pas un produit imposable, lorsqu'il est accordé ultérieurement.
...............

Cette lecture vous donne-t-elle envie de créer votre entreprise ?????.....   Ainsi va la France....

14:40 Publié dans Blog | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu