Avertir le modérateur

30/01/2008

On s’autorise à penser dans les milieux autorisés !

On s’autorise à penser dans les milieux autorisés !

 

De la part d’un humoriste, le trait était marrant…

Mais venant de monsieur tout le monde, la plaisanterie tourne au vinaigre…

Nous voici encore une fois avec une France qui se bat, partagée entre Dreyfusard et anti-Dreyfusard. Chacun est sûr de détenir la VERITE VRAIE … peu importe si personne n’a lu ce qu’il y a dans le dossier … on n’a pas besoin de lire, on sait déjà … de toutes les façons, on nous cache quelque chose … 

RADIO BISTRO A DIT !…

Mais ne dit-on pas aussi que la bêtise humaine est la plus belle image de l’infini

Je suis consterné de constater que l’absence de réflexion et les fantasmes les plus absurdes sont les travers les plus répandus dans les sociétés humaines…et la nôtre en particulier.

Nous nous croyons peuple évolué, mais je retrouve  exactement les mêmes phénomènes que j'ai connu en Afrique et qui sont à l'origine du malheur qui frappe de nombreuses sociétés de pays dits sous-développés, conduisant les hommes à s'entre-déchirer. La seule différence, c'est que nous ne le faisons généralement que sur le plan intellectuel, encore que, dans les banlieues.....

Mais le reproche, je l’adresse aussi et surtout aux médias qui ont aussi perdu leurs repères. La déontologie pour beaucoup est devenue un vœu pieux, mais au moins devrait-on s’interdire d’avancer des hypothèses qui n’existent que dans la tête de leur auteur… Chaque fois qu’une hypothèse, aussi fantaisiste soit-elle, est avancée par un journaliste, de nombreux lecteurs intègrent cela comme la vraie vérité. Toute tentative ensuite pour rétablir l’exactitude des faits se heurte à la fameuse pensée qui a fait tant de mal : « il n’y a pas de fumée sans feu ».

Que n’a-t-on pas dit de l’affaire du trader de la Société Générale, avant même d’avoir la plus petite information. J’ai même entendu une personne à la radio qui affirmait savoir que la dite banque était en faillite depuis un an. Résultat de ces affirmations inqualifiables de bêtise et de prétention :  de tous petits porteurs, ayant placé leur petit pécule destiné à améliorer leur retraite, se sont précipités pour vendre –à forte perte- leurs quelques titres boursiers. On a ainsi affolé de pauvres gens qui ont perdu définitivement leur argent, alors que le gros boursicoteur savait bien qu’il ne fallait pas vendre à perte mais faire le gros dos. Les margoulins, eux,  étaient enchantés de cette désinformation, ils ont aussitôt racheté ces titres, assurés ensuite de faire en peu de temps un solide profit…

Alors, où est la morale ?….

 

Les journalistes ont un rôle extrêmement important, ILS FONT L’OPINION PUBLIQUE !…Ils doivent s’interdire d’avancer de simples hypothèses qui ne soient pas basées sur des faits, mais seulement sur leur humeur du moment, ou PIRE, par nécessité de faire du papier…

Leur rôle est extrêmement sérieux et lourd de conséquences, ils devraient toujours l’avoir à l’esprit pour éviter les dégâts collatéraux…

Le plus bel exemple de dégâts remonte, dans mon expérience, à quelques années : l’affaire des bonzes immolés par le feu… Cette pratique existait depuis longtemps, dans une certaine région du monde…Personne n’en parlait. Puis un jour, on a commencé à faire des reportages en première page, avec force photos prise à chaud (c’est  le cas de le dire). Le résultat de ce besoin de sensationnalisme à conduit ce type de suicide à se répandre dans le monde entier, pendant quelques années. On s’immolait par le feu pour n’importe quel sujet. Par mimétisme, de simples déséquilibrés se sont immolés, d’autres après une saisie d’huissier etc… Alors, innocente, la presse ?…

Aujourd’hui, la presse ne s’y intéressant plus, ce type de suicide est devenu rarissime.

 

Citons encore les troubles dans une prison française, pour un problème strictement local. Regardez, dès lors que la presse en fait ses gros titres, la contagion se répand, y compris dans des prisons où tout était très calme…

 

Mais l’absence de déontologie conduit à d’autres dérives :

 

Notre Président de la République, qu’on l’apprécie ou non, conduit une politique qu’il annonce différente de celle de ses prédécesseurs, et qui déploie, à l’évidence, une énergie inhabituelle chez un locataire de l’Elysée. Lisez la presse et vous êtes obligés de constater que ce qui intéresse, c’est essentiellement la vie privée du personnage ,et seulement accessoirement les changements qu’il conduit dans la politique de la Nation. Comparez le nombre de lignes écrites sur lui, et vous comprendrez...Et on a osé critiquer les USA dans l'affaire Clinton/Lewinski !...

 
Et comble !..., ce sont ceux-là même qui sont à l’affût de tout ce qui pourrait paraître croustillant dans la vie privée du Président, qui ensuite en rajoutent en condamnant le personnage qu'ils jugent trop people à leur goût…

 Alors, la presse politique et d’information ne serait-elle plus qu’une presse people ?

 

La Presse se doit aussi d’effectuer un travail de pédagogie. Quand on cherche, dans une interview, à faire commettre un lapsus à un homme public, en le harcelant de questions sans le laisser répondre, on ne cherche pas à établir la vérité, mais à mettre en porte-à-faux le personnage, et laisser penser que le mot échappé était la vérité cachée… C’est tout simplement de la malhonnêteté intellectuelle.

Le monde de la Presse s’estime aujourd’hui en crise grave. Posons nous donc la question : POURQUOI ?..

Pourquoi de nombreux lecteurs ne croient plus ce qu’ils lisent…

Pourquoi, alors qu’il y a tant de journalistes brillants, scrupuleux et rigoureusement honnêtes dans notre pays, en est-on arrivé là ?… C’est à ces journalistes-là qu’il appartient de sauver la presse française, la vente de papier ne justifiera jamais le mensonge, le détournement de vérité et la recherche du sensationnel pour le sensationnel…

 
Je me souviens, alors que j’étais jeune officier, j’avais été chargé d’assurer la sécurité d’un ministre de la défense étranger (très exposé aux risques d’attentat) lors d’une escale technique à Orly. J’avais été conduit à placer un dispositif de ONZE personnes pour cette mission.

Quelle ne fut pas ma surprise de lire dans la presse parisienne que ce dispositif était de 110 policiers. J’ai donc appelé deux des journalistes concerné par l’article pour leur indiquer l’erreur qu’ils avaient commise. Il m’a été répondu, en substance, que la presse n’avait pas à obéir au Gouvernement qui tentait, à l’évidence de minimiser l’affaire…

 Donc, pour l’histoire, ce ministre était encadré par 110 policiers français.

La vérité…on s’en fout !…c’est sans importance…

 

De déformation en désinformation, les dérives n’ont jamais cessé…

Un jour, au cours d’une réunion sur le sol africain rassemblant un certain nombre de coopérants de diverses nationalités, j’ai été, de manière très agressive, pris à partie par une jeune française, professeur des écoles, qui devant une vingtaine de personnes, a fait un exposé sur « le fameux serment du CRS ». Moi qui, pendant de nombreuses années, ai été officier dans ce corps extrêmement respectable, j’ai appris à cette occasion qu’à mon engagement , j’ai du signer un texte obligatoire, où il était indiqué que j’étais prêt à tuer mon père et ma mère si mon chef l’exigeait. 

Curieux, j’ai appris à cette occasion que tout le monde savait ça, que cela n’était même pas discutable ,selon cette personne bien sûr, et que mes dénégations étaient un mensonge éhonté de ma part et un refus d’assumer.  Devant une telle montagne de bêtise, je n’ai même pas réussi à m’énerver.

Qu’à notre époque, et dans un pays comme la France,  des personnes ayant un certain niveau d’instruction, sinon d’éducation, en soient arrivées là, on reste effaré.

Mais, plus grave, savoir que nos enfants seront formés par de tels enseignants, et qu’ils les imprègneront dès leur plus jeune âge, cela fait évidemment frémir…

 

Mais ce travers des Français, on le retrouve dans tous les domaines…

 

Quel orgueil de penser qu’en décidant par exemple de limiter la durée du travail à 35 heures,  tous les pays du monde se précipiteraient pour nous imiter, nous, le Phare de l’Humanité (en tous les cas, certainement pas le phare de l’humilité !…)…Comment oser prétendre  que le reste du monde à tort et que nous sommes les seuls à avoir raison, alors que, eux avancent et que nous, nous reculons !…

 
Mais continuons de rêver…nous sommes les plus beaux, les plus intelligents, les plus forts, nous savons tout sur tout, et quiconque prétend le contraire fait preuve de bêtise crasse…

 

Comme c’est mon cas, par exemple, quand j’ai été, dans un blog précédent, traité de « crétin » par quelqu’un qui savait évidemment tout sur les tenants et aboutissants de l’affaire de l’arche de Zoé…  Et pourtant, s’il y avait eu moins d’interventions imbéciles de gens qui savaient tout sans rien savoir, tout aurait peut-être pu se dérouler autrement et les sanctions auraient pu être infiniment plus faibles, voire limitées à une expulsion du territoire.

 
Evidemment que les faits ne méritent pas la sanction infligée !… mais on a tout fait pour rabaisser un pays souverain et indépendant devant tout le monde, pour lui donner une leçon devant les autres nations africaines… ON A LITTERALEMENT OBLIGE ce pays à réagir ainsi…

Encore une fois, on nous taxe de néo-colonialisme…

Qui nous donne le droit de donner des leçons aux autres ?… Sommes-nous un Peuple Elu ?…

 
Comment a-t-on pu oublier que le Tchad est un pays en guerre, déchiré par de graves problèmes ethniques, miné par une pénétration islamique forte de la part d’al qaida.

Comment peut-on ignorer qu’en terre d’Islam, actuellement,  la référence d’un retour des croisés en terre sainte suffit à rallumer des passions destructrices…

Comment peut-on ignorer que certaines factions belligérantes cherchent, par tous les moyens, à empêcher l’interposition de troupes européennes plus puissantes. L’occasion était trop belle d’exciter les foules sur l’affirmation de l’enlèvement d’enfants musulmans par des croisés, qui plus est appartenaient à l’ancienne puissance coloniale…

Pourquoi a-t-on prétendu que les autres organisations ne faisaient rien, alors qu’elles font un travail magnifique au milieu des difficultés (mais sans déporter les enfants)…Pourquoi n’a-t-on jamais écouté les mises en garde des autorités françaises et pourquoi, lorsqu’on est dans le pétrin, on exige que la France, le Président, le Gouvernement se battent pour les sauver d’une situation dont ils sont les seuls responsables…

Pourquoi refuser d’admettre que cet orgueil et ce besoin d’apparaître plus fort que les autres ont porté un préjudice grave aux autres ONG, préjudice reconnu jusqu’au niveau de l’ONU, mais aussi au niveau européen où cela a conduit les autres pays à montrer plus de réticences à engager des forces d’interposition pour protéger les  camps de réfugiés. Maintenant, on craint un bourbier pour les occidentaux...

Oui, peut-être certains enfants étaient-ils bien du Darfour, peut-être les membres de l’arche de zoé ont-ils été trompés par des intermédiaires, mais tous les vrais professionnels de l’humanitaire savent que la prudence en la matière doit être à la base de toute action.  Ce qui importe, c’est la réussite et non la publicité.

Nous comptons en France environ 40800 associations à caractère humanitaire. Mais il ne suffit pas de se déclarer humanitaire pour être efficace et reconnu…La logique la plus élémentaire consisterait au contraire à regrouper toutes ces bonnes volontés, en améliorant ainsi leur contrôle et diminuant les coûts... Rappelons-nous que l’ARC aussi faisait de l’humanitaire au nom du cancer….mais son escroquerie a gravement fait baisser le rythme des dons aux autres vraies organisations de recherche sur le cancer dont les finances se sont effondrées dans les mois qui ont suivi…

Mais les avocats de l’ADZ aussi sont fautifs. On hurle aujourd’hui contre le fait que les juges français ont confirmé la sanction de 8 ans et n’ont pas rejugé une affaire….ce qu’ils n’avaient aucun droit de faire en vertu d’une convention internationale.

 

Pourquoi font-ils mine alors de s’étonner, alors qu’ils savent pertinemment que si l’on remet en cause cet accord international, on ne pourra plus jamais demander d’exécution de peine sur le territoire français pour des affaires jugées à l’étranger. Une affaire Rainbow Warior verrait l’exécution totale de la peine dans le pays de condamnation. Ce serait un précédent fâcheux en matière d’accord judiciaire international, un recul de plusieurs dizaines d’années….Tout cela, pour une bande de zozos qui se sont crus plus forts que les grandes organisations et qui ont rejeté les mises garde officielles et triché jusque sur le nom de leur organisation, invoquant même des parrainages qui leur avaient été refusés....

 

C’est curieux ce besoin viscéral de notoriété, d’être vu à la télé, en invoquant des compétences que l’on sait ne pas avoir, et d’entraîner dans son sillage un tas de gens de bonne foi que l’on trompe allègrement, sans le moindre remord de conscience.

Mais pire, l’inconséquence est allée jusqu’à se pavaner devant les caméras en plaçant des faux pansements et des fausses perfusions à des enfants qui manifestement n’en avaient pas besoin, et en commentant complaisemment leurs gestes. Quel régal pour les islamistes d’al qaida que cette scène surréaliste…Rien qu’avec cela, ils se sont attiré la sympathie d’une grande partie de la population du Tchad…Brillante réussite que celle-là !…

 

Pourquoi celui qui ne sait pas veut-il toujours en mettre plein la vue à celui qui sait….

 

Cela me fait penser à ces skieurs irresponsables, qui se croient, devant leur miroir, plus forts que les autres, et qui partent en randonnée malgré les avis d’alerte, et qui, au moindre pépin, appellent avec leur téléphone portable pour exiger qu’on vienne les secourir, faisant ainsi prendre des risques considérables à ceux qui se dévouent pour sauver des vies…Mais eux, ce ne sont que des professionnels….c’est leur job !…ils n’ont qu’à exécuter et se taire…

 

Aujourd’hui, je suis retraité, mais dans ma jeunesse, j’ai été conduit, professionnellement, plusieurs centaines de fois à effectuer des sauvetages en mer…de personnes qui refusaient les conseils de prudence, et qui, après l’intervention et les pieds sur la terre ferme, me disaient, en haussant le menton, qu’après tout, c’était mon boulot…

 

Mais ça, vous ne le lirez jamais dans votre journal car ça ne fait pas vendre du papier…il n’y a pas de secret d’alcôve, de sexe et de sang…

 

…et les gens sérieux n’ont pas d’histoire…

 

Par contre, de source sûre, les martiens sont verts avec une crête rouge et se déplacent en brouette-laser…

Vous ne me croyez pas ?…lisez donc le journal…c'est écrit dedans..........

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu